Chaki & Miss kat : Interview

header1Interview d’Éva Delambre, auteur de Devenir Sienne et l’Esclave

Chaki : Bonjour Éva ! Ravi de te rencontrer ! Je peux monter sur tes genoux ?

Éva Delambre : Avec plaisir, mon Maître l’autorise, sourire.

C : Miss Kat et moi aimons beaucoup ce que tu écris ! La lecture de Devenir Sienne a été un moment captivant (relire la critique). J’ai hâte d’en savoir plus sur ton parcours d’auteur : Qui es-tu ? Et surtout, d’où vient ta passion pour l’écriture ?

ED : Je crois avoir toujours eu la passion des mots et l’envie de rédiger un roman, mais sans doute n’avais-je pas assez confiance en moi pour oser réellement franchir le cap. Il y a quelques années, j’ai parcouru quelques forums d’écriture par curiosité, et je suis tombée sur de la littérature érotique. Un brin excitée, j’ai voulu essayer. J’ai eu beaucoup de mal à me lancer et à parvenir à me lâcher à cause notamment du vocabulaire érotico-pornographique mais j’ai voulu me confronter aux critiques en publiant des textes sur des forums spécialisés. L’expérience fut très positive et j’ai décidé de continuer, en prenant de plus en plus d’assurance. J’ai aussi réalisé que l’érotisme soft ne m’excitait pas beaucoup. Cela ne correspondait pas à mes envies profondes ou mes fantasmes. Mes mots se sont très vite tournés vers la domination/soumission qui éveillait en moi un vrai frisson, et j’ai découvert tout un monde, lequel m’a conduit vers mon Maître. Depuis je vis ma condition de soumise tout en continuant à mettre des mots et des émotions sur cet univers. « Devenir Sienne » est né ainsi, d’une double découverte, celle de l’écriture mêlée à celle du BDSM vécu aux pieds de mon Maître. « L’Esclave » a suivi, cette fois avec une tonalité encore plus tournée vers des fantasmes que j’ai moi-même, comme bien des soumises, une abnégation totale.

C : Voudrais-tu faire de l’écriture ton métier ?

ED : C’est un rêve pour toutes celles et ceux qui écrivent je crois. Et je ne déroge pas à la règle. Toutefois, je ne souhaite pas pour le moment me tourner vers de l’écriture commerciale. J’ai besoin d’aimer ce que j’écris et de vibrer au rythme de mes personnages. L’univers BDSM reste assez tabou et n’attire pas un public assez vaste pour me permettre de vivre de mes mots.

C : Pourquoi écrire de l’érotisme et plus particulièrement le BDSM ?

ED : Juste parce que c’est ce que j’ai envie d’écrire. Je pourrais même dire : parce que j’ai besoin de l’écrire. J’aime mettre des mots sur cet univers, je trouve ça excitant et très enrichissant. Je me découvre beaucoup à travers mes propres mots. Toutefois, je ne suis pas fermée et je suis aussi attirée par d’autres styles littéraires. Mais pas d’érotisme sans BDSM, sourire.

C : Quelles sont tes envies par rapport à l’écriture ?

ED : Encore et encore ! J’ai d’autres projets en cours, trop sans doute ! J’aimerai écrire davantage et avoir plus de temps. J’envisage aussi d’autres styles, mais c’est encore trop tôt pour en parler.

C : Parle-nous des projets qui te tiennent à cœur !

ED : Conserver le collier de mon Maître, et finaliser tout ce que j’ai commencé serait un bon début ! Notamment mon troisième livre à paraître. C’est très excitant d’achever un roman et de le voir publier, c’est assez magique et je ne crois pas que je pourrais m’en lasser. J’aimerai aussi écrire un livre à deux, rares sont les vrais Maîtres qui expriment leurs visions ou leurs points de vue sur ces relations particulières et je crois que ce serait bien de mêler récits érotiques BDSM et vision de Maître. J’aime aussi rencontrer mes lecteurs/lectrices, je serai au salon du livre de paris fin mars. Comme tu peux le voir, Chaki, j’essaye toujours de donner du temps à mes lectrices et lecteurs. J’adore lire les commentaires (surtout les bons, lol) et recevoir des photos de mes livres dans des situations incroyables, j’aime ces échanges.

C : Merci d’avoir répondu à ces questions, Éva ! A très bientôt !

Le mot de Miss Kat : Merci encore d’avoir répondu à ces question, Éva. Ce fut un grand plaisir de te lire. Chaki a mené l’interview, je voudrais  réagir sur certaines de tes réponses:
Une chose m’a particulièrement plue dans Devenir Sienne : tu décris très bien le cheminement personnel de ton personnage qui comprend petit à petit qu’elle s’épanouit dans la soumission. Même s’il s’agit avant tout d’une relation homme – femme très forte,c’est avant tout un choix personnel. Elle décide de vivre ce type de relation.
En tant que lectrice, je trouve qu’un livre écrit à deux plumes sur la relation Maître Soumise serait une excellente idée, à la fois excitante et surtout intéressante: voir le Dominant sortir de l’ombre, surtout s’il gagne en humanité sans perdre en stature. Je pense aussi que le monde du BDSM a besoin de cela, notamment concernant la question du consentement : il n’y a qu’à voir les dérives qu’a suscité la parution de 50 nuances. Je pense qu’un tel livre ferait taire nombre de voix qui s’amusent à parler pour les Maîtres ou pour les Soumises, car il montrerait de manière forte et double le lien réel qui les unit.
En conclusion, je ne peux que t’encourager à continuer et à t’accrocher. Tu as choisi une niche, dans une niche (le BDSM dans la littérature érotique), donc le chemin est d’autant moins facile. Mais tu as toutes les qualités pour y arriver !

Pour suivre l’actualité d’Eva, c’est par ici :

Son site : www.devenirsienne.fr
Sa page Facebook: https://www.facebook.com/eva.delambre
Son compte Twitter: https://twitter.com/evadelambre

Chaki, le matou reporter & Miss Kat

Lire sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.