Romans

Parfums d’Elles

Vous êtes vous déjà demandé ce qu’il advenait de certains personnages de roman après avoir refermé un livre? Où en sont-ils quatre ou cinq ans plus tard? Ont-ils subi des ruptures? Faits de nouvelles rencontres? Poursuivi leurs relations, avec des hauts et des bas?

À travers différentes nouvelles, Éva Delambre vous convie à retrouver quelques-unes des soumises qui peuplent ses romans BDSM et à découvrir ce qu’elles sont devenues. Personnages phares ou petites apparitions, elles ont chacune leurs places dans ce recueil de nouvelles parfois presque sages, et parfois très épicées. Chacune avec son parfum.

Parfums d’Elles

Un livre pour les lecteurs et lectrices qui regrettent le mot ”FIN” de la dernière page, mais aussi pour celles et ceux qui décideront de découvrir ainsi ces soumises, avant de revenir sur leurs débuts.

Acheter sur Amazon
Acheter en version Numérique

Lecture d’un extrait de Parfums d’Elles


1 commentaire

  1. Le nouveau roman d’Eva Delambre, « Parfums d’Elles » diffère des autres opus parus auparavant. Ici, ce n’est point une histoire mais plusieurs histoires. Des histoires courtes. En effet, l’auteure nous livre la suite des histoires de certains de ces personnages principaux ou secondaires.
    A travers ces différents récits, à travers ces personnages dont il est conseillé d’avoir lu les livres avant.
    Eva Delambre démontre, une nouvelle fois, tout son talent tant pour l’écriture que celui des personnages qui prennent vie sous sa plume.

    Sans entrer les détails ni dévoiler les personnages que nous retrouvons dans ce recueil, il est très intéressant de découvrir le cheminement de ses personnages et leurs évolutions respectives tout comme les difficultés auxquels ils sont confrontés. Tout en s’attardant et prenant le temps de développer un peu plus ses histoires, Eva Delambre démontre tout son talent pour écrire une suite qui s’imbrique de manière naturelle au roman dont les personnages sont issus.
    D’ailleurs, de l’écriture, du style de l’auteure, il en sera question, un peu plus loin mais, ici, ce sont ces histoires dont il faut reconnaitre l’intérêt et étoffent l’histoire des personnages. Puisque tous les personnages prenant vie sous la plume d’Eva Delambre sont digne d’intérêt.

    De la plume, du style, de l’écriture de l’auteure, ce neuvième opus met en exergue une nouvelle fois, ce travail soigné dont on ressent les effets dès les premières lignes ou incipit de ce recueil de nouvelles.
    La difficulté de cet opus réside dans le respect de retrouver les ambiances si particulières dont les différents protagonistes sont issus. Et de les retranscrire avec soin et justesse comme le souligne Alain Mabanckou, « Pour bien écrire, il faut savoir vivre et revivre ses souvenirs »
    Eva Delambre le prouve à travers sa plume et son écriture dont la qualité n’est plus à démontrer.

    En définitive, ce nouveau roman, « Parfums d’Elles » est un incontournable car Eva Delambre passe du roman à celui de la nouvelle tout en y respectant les codes et en y insufflant tout son style à travers ces différents personnages. A cela s’ajoute, la plume de l’auteure toujours aussi fluide, travaillée et agréable à lire.
    De plus, il est important de mentionner que la dernière nouvelle est écrite par son Maître. Maître Tesamo. Ce dernier récit est d’ailleurs très intéressant à lire surtout si vous avez bien aimé « Evidence ».
    Si je devais donner un avis personnel, je dirais simplement ces mots : « Il n’y a qu’une sorte d’amour, mais il y a mille différentes copies. » (François de La Rochefoucauld). Citation qui résume bien mon ressenti général de cet excellent opus.

Répondre à Cyrius Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.