Préparation

66870_572691739544596_3364312820753227533_nPréparation – L’instant était autre, comme chargé d’électricité. Elle était électrisée de l’intérieur, emplie d’une excitation latente. D’une impatience fragmentée d’indescriptibles émotions.

Elle était nue devant son miroir, elle détaillait son corps. Elle avait quelques heures devant elle. Quelques heures pour devenir parfaite à Ses yeux. Une soumise de qualité, irréprochable et parfaitement apprêtée, comme Il lui avait enseignée. Elle commença par se rendre au hammam, détendre son corps et son esprit dans les vapeurs chaudes et le silence de ce lieu emprunt d’ailleurs. Elle voulait sa peau douce et soyeuse, elle voulait savoir que lorsqu’Il caresserait son corps, subtil hommage à ses charmes, Il sentirait l’application qu’elle avait mise à sa préparation. Elle poursuivit le rituel des femmes de harems, savon noir, gommage, épilation parfaite et intégrale. Elle enduisit et massa longuement toute sa peau d’huile parfumée aux fragrances enivrantes d’orient. Elle s’assura que chaque parcelle de son corps soit une invitation à Ses plaisirs. Elle peignit ses ongles de mains et de pieds de rouge, du même ton que son rouge à lèvre. Rouge absolu, c’est ainsi qu’Il aimait sa bouche. Un rouge sang, un rouge coeur, un rouge indécent. Il la voulait ainsi, de sang et de coeur soumise et esclave, et par sa bouche comme ses autres orifices, putain privée. Elle soigna ses cheveux, les coiffa comme Il le préférait et s’appliqua à un maquillage de soirée.

Bientôt, elle serait face à Lui. Jugée sans complaisance. Elle serait à l’apogée de sa féminité. Elle le verrait dans Ses yeux et cela était toujours une émotion intense. Se sentir femme objet, petite poupée de chair à Son service, pour ses sévices. Il lui fera ôter les vêtements qu’elle aurait choisit avec soin pour Lui plaire dans ces premiers instants où Il la jugerait. Il lui ordonnera de se présenter, les mains sur la tête, perchée sur ses talons vertigineux, le corps mis en valeur par sa lingerie. Elle se tiendrait droite face à Lui, cul cambrée, cuisses entre-ouvertes, la tête haute mais les yeux baissés, soumise, le souffle court. Elle serait objet précieux. Putain de luxe. Elle serait Sienne, pour les heures à venir. Pour la nuit. Pour aussi longtemps qu’Il en aurait envie. Objet de Ses plaisirs. Il Lui ordonnera peut être de danser lascivement devant Lui, assez près pour pouvoir la toucher à loisir et observer son corps s’offrir et onduler avec de plus en plus d’aisance devant Ses yeux. Il jouera avec ses sens, auscultera ses orifices, elle n’aura plus d’appréhension ni de pudeur, elle sera poupée docile, caressant sa peau au rythme de ses mouvements lents et équivoques. Elle bougera ses hanches juste devant Son regard sévère, cherchant la faille. Il jugera son corps et ses courbes, mais surtout, Il jugera son âme, sa soumission et son abnégation. Alors Il finira sans doute par lui permettre de s’agenouiller entre Ses jambes, de profiter de ces quelques instants d’émotion pure ou elle sera à sa place, plus que n’importe où ailleurs. Elle enroulera ses bras autour de Ses hanches et posera la tête sur le haut de Sa cuisse. Puis elle se serrera un peu plus contre Lui et sentira sous sa joue qu’Il bande. Elle inspirera profondément, savourera ce sentiment de plénitude. Elle sera prête à Le servir et à L’honorer par son abnégation. Son corps sera entièrement dédié à Ses vices et Ses plaisirs, son âme Lui sera entièrement soumise. Alors, Il saura. Il l’aura ressenti. Elle sera prête à tout pour Lui. A tout. Son Esclave dans l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.